"Miroir, mon beau miroir" - 01 et 02 oct. - Verrières le Buisson

Bonjour à tous

Voilà le "grand événement" de la rentrée qui approche :

"mon" Musée Éphémère, à la Maison Vaillant,

66 rue Estienne d'Orves, VERRIÈRES LE BUISSON.

Cela a lieu tous les 2 ans et nous en sommes à la troisième édition.

(après "Rouge" & "Gulliver")
Deux jours seulement pour une belle et sympathique fête de l'art contemporain

sur un thème que j'ai proposé pour attirer autant les bons artistes

que les maîtres de toutes les écoles de la ville qui ont fait travailler leurs élèves sur le sujet.
Cette année c'est : "MIROIR, MON BEAU MIROIR".


Ce soir, maintenant que je connais tous les tenants et aboutissants de cette manifestation,

je peux vous promettre une visite qui vous rendra heureux d'avoir fait le déplacement :

25 artistes, 130 œuvres choisies avec exigence

et disséminées dans les salons, l'orangerie, les jardins et le parc

plus les travaux plastiques d'une quarantaine de classes,

des animations tout au long du week end,

un accueil, une buvette, une librairie...
Et notamment pour vos enfants ou petits enfants,

un atelier de création ouvert non-stop chaque après-midi

et une conteuse le dimanche à 15h pour leur raconter Blanche Neige à sa façon.
Je ne peux hélas vous promettre du beau temps

mais il semble que "ça tourne au beau" comme disait mon aïeule. 


Quelques conseils pratiques :
- éviter en voiture le samedi matin : il est difficile de garer au centre ville en raison du marché.
- par le RER : ligne B, descendre à Antony, puis immédiatement sur le parvis de la gare, prendre le bus 196 qui passe par Verrières et vous mène au pied de la Maison Vaillant, station "Estienne d'Orves-Général Leclerc"
- c'est ouvert les 2 journées sans interruption d e 10h à 20h
- vous pouvez pique-niquer dans le parc ou dans un square proche.
- le samedi de nombreux restos sont à proximité. Le dimanche hélas...
 

 

Au plaisr de vous retrouver.


- Pierre GILLES -

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article